Les avantages des implants dentaires

Les avantages des implants dentaires

Les implants dentaires présentent de multiples avantages par rapport aux autres plans de traitement impliquant des prothèses amovibles lorsqu’un patient a une ou plusieurs dents manquantes.

Ils sont plus confortables et discrets, car ils ne causent pas de frottement désagréable ou de mouvement sur la gencive comme dans le cas des prothèses amovibles non fixées par des implants. Certaines prothèses fixées sur des implants peuvent même ne pas recouvrir le palais du tout.

Aucun adhésif (colle) désagréable n’est requis pour tenir des prothèses sur implants en place.

Ils offrent une meilleure stabilité des dents artificielles, ce qui facilite la mastication et la digestion, améliore le confort et facilite l’élocution du patient.

Le patient n’est pas contraint à adapter sa diète lorsque des implants sont mis en place comme dans le cas des prothèses amovibles non fixées par des implants.

Ils permettent de répartir les forces masticatoires également entre les implants et les structures adjacentes (gencive, os et dents restantes) de la bouche, ce qui aide à diminuer le stress sur ces structures. Dans le cas où des dents saines sont encore en bouche, le patient peut espérer pouvoir garder ces dents restantes plus longtemps que si aucun implant n’était installé et que l’espace créé par les dents manquantes restait vacant.

Ils contribuent au maintien du volume de l’os alvéolaire (l’os autour des dents) où les dents sont manquantes en prévenant sa résorption. Effectivement, lorsqu’une dent n’est plus en bouche, la partie de l’os alvéolaire qui la retenait n’est plus stimulée lorsque le patient mange et il se détériore peu à peu.

Ils ne nécessitent pas de modifications à la forme des dents adjacentes ni de la perte d’une partie de l’émail de ces mêmes dents pour les supporter comme dans le cas d’un pont traditionnel.

Ils donnent au patient l’impression d’avoir des dents naturelles, tant au niveau esthétique que fonctionnel, de par son rôle de racine artificielle ancrée dans l’os de la mâchoire, comme une racine dentaire naturelle. Le patient peut donc retrouver des traits naturels de son visage impactés par la perte de plusieurs dents et même sa confiance en soi.

Les deux composantes principales d’un implant, soient la couronne artificielle et l’implant lui-même, ne pourront pas être affectées par la carie dentaire.

Une fois l’ostéointégration terminée, les implants doivent rarement être remplacés et offrent donc une solution durable et fiable à long terme. Malgré son coût initial élevé, l’implant dentaire peut donc être un bon investissement étant donné sa durée de vie.

Le taux de succès d’une procédure implantaire, sur une période dépassant 15 ans, est de l’ordre de 95% pour toute mâchoire confondue et plus spécifiquement 90% pour les implants installés au maxillaire et 95% pour les implants installés à la mandibule. La différence entre le taux de succès des deux mâchoires s’explique par le fait que le maxillaire présente une densité moindre que la mandibule, ce qui rend l’ostéointégration un peu plus difficile à réaliser.

La durée de vie moyenne d’un implant est d’au moins dix ans, et il peut théoriquement rester en place durant toute la vie du patient. La durée de vie de la couronne, de la prothèse ou du pont installé sur l’implant est toutefois plus courte, comme n’importe quelle autre prothèse.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).