Qu’est-ce que l’implantologie?

Qu’est-ce que l’implantologie?

Une dent naturelle possède deux composantes principales : la couronne qui est la partie visible de la dent et la racine qui est la partie de la dent logée dans l’os de la mâchoire sous la gencive..

L’implantologie est la branche de la dentisterie qui se consacre aux implants dentaires. Un implant dentaire agit comme une racine artificielle d’une dent, car il est inséré dans l’os de la mâchoire, soit le maxillaire ou la mandibule. Il a très souvent la forme d’une vis et le type qui est le plus utilisé aujourd’hui est composé de titane ou d’un alliage de titane pour le rendre encore plus résistant.

Les implants dentaires peuvent être envisagés comme plan de traitement lorsqu’un patient a une ou plusieurs dents manquantes. Diverses raisons peuvent expliquer pourquoi un patient peut se retrouver avec une ou plusieurs dents naturelles en moins, les principales étant l’extraction de dents malades, lourdement cariées ou brisées ou une absence congénitale.

Un implant dentaire seul ne peut pas remplacer une dent naturelle manquante. Un pilier doit être installé sur l’implant après que ce dernier est posé dans l’os de la mâchoire.

Une couronne artificielle, un pont ou une prothèse est confectionnée et installée par la suite sur le pilier, dépendamment du nombre de dents à remplacer. Si le patient n’a qu’une dent manquante, une couronne simple suffit. Si plusieurs dents doivent être remplacées, les choix sont multiples : utiliser un seul implant avec plusieurs couronnes soudées par un pont ou une prothèse ou utiliser plusieurs implants avec des couronnes distinctes. Ce choix revient au patient, selon le plan de traitement recommandé par le spécialiste en implantologie.

L’installation d’implants dentaires est une intervention chirurgicale qui est habituellement effectuée en clinique sous anesthésie locale, soit un environnement très similaire à celui utilisé lors d’extractions dentaires.

Plusieurs professionnels de la santé dentaire sont qualifiés pour installer des implants dentaires, soient certains chirurgiens-dentistes généralistes, les chirurgiens buccaux et maxillo-faciaux, les parodontistes et d’autres spécialistes en dentisterie. Ces professionnels doivent posséder des connaissances et une formation plus poussée et complète dans la pose d’implants dentaires pour s’afficher comme spécialistes en implantologie. Les professionnels de la santé dentaire qui se spécialisent dans la confection de couronnes, de ponts et de prothèses qui sont installés sur les implants sont souvent des dentistes généralistes et des prosthodontistes.

Par souci de simplicité, le terme « spécialiste » ou « chirurgien »est utilisé ci-dessous pour désigner le spécialiste en implantologie qui fait l’installation des implants dentaires et le terme « dentiste restaurateur » est utilisé pour désigner celui qui effectue la fabrication des couronnes, des ponts et des prothèses installés sur les implants dentaires.

Historique

C’est durant les années 1950 que l’affinité du titane envers les os vivants (biocompatibilité du matériau avec le corps humain) a été découverte par le suédois Per-Ingvar Brånemark. Après de nombreuses années de recherches, c’est finalement au milieu des années 1980 que la technique de pose d’implants dentaires se fait connaître et se répand un peu partout dans le monde.

Le professeur Brånemark, qui est reconnu comme le « père de l’implantologie dentaire moderne », est aussi celui qui a découvert le phénomène de l’ostéointégration, c’est-à-dire la capacité de l’os vivant à se coloniser et à s’intégrer ou à se souder au titane de l’implant. L’ostéointégration permet ainsi à l’implant de jouer un rôle d’ancrage stable et résistant, tout comme une racine dentaire naturelle. En effet, il est démontré que les implants dentaires faits de titane sont résistants aux forces masticatoires et fiables dans le temps. D’ailleurs, lorsque l’ostéointégration est complétée autour de l’implant, le seul moyen d’enlever cet implant est de forer l’os qui se situe tout autour.

La notion de rejet, complication fréquente lorsque les implants dentaires étaient faits de matériaux qui ne pouvaient pas être ostéo-intégrés, tels que l’acier et le tantale, est disparue avec l’avènement du titane dans le domaine dentaire, car ce matériau est un des rares à être biocompatibles.

L’implantologie est de plus en plus répandue et elle est enseignée dans toutes les facultés de médecine dentaire à travers le monde. À ce jour, des millions d’implants ostéo-intégrés ont été installés dans la bouche de patients ayant au moins une dent manquante.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).